www.philatelistes.net - Les pigeongrammes :La Réquisition des pigeons
Exposition marcophile
Les oblitérations sur les timbres de France à l'effigie de Cérès et de Napoléon.

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

Vendre, Acheter, Echanger
Les adresses
Ventes sur offres ou à prix nets
Petites annonces

Actualités
Actualités

Evénements

Revue de presse
Le forum
Les sondages
Votre e-mail:


Histoire postale

Début d'un mot :


La guerre de 1870
La Commune
Gazette des absents
Ballons montés
Pigeongrammes
Papillons de Metz
Pneumatiques
Boules de moulins
Chroniques
Merson

Pigeongrammes

Introduction
Guerre de 1870
La Poste 1870
L'Espérance
les pigeons
Les pigeongrammes
Procédé Dagron
Retour des pigeons
Lecture
Dépêches-réponses
fac-similés
Galerie
Dagron
histoire postale

Les pigeongrammes :La Réquisition des pigeons


Introduction
La guerre de 1870
L'organisation des Postes et télégraphes
Le Club l'Espérance
Le recrutement des pigeons
Le retour des pigeons
Pigeongrammes de Tours
Dagron et la microphotographie
Dépêches-réponses
Pigeongrammes de Dagron
La restitution des dépêches
fac-similés de Dagron
Galerie de pigeongrammes
Décryptage d'un pigeongramme
Index des noms cités
Sources bibliographiques
Liens

Un départ mouvementé !

L'affaire débute mal : le 18 septembre 1870, arrivés à la gare Montparnasse avec 108 pigeons déjà embarqués, Prosper Derouard et ses amis sont suspectés d'espionnage et le Chef de Gare refuse de les laisser partir sans une autorisation des autorités compétentes.

Dans l'attente du document ils doivent décharger leurs pigeons. A peine Prosper Derouard a-t-il le document en mains, qu'il se précipite à la Gare, mais entre-temps, le train est parti et les autorités Prussiennes ont interdit le trafic ferroviaire.

Le départ par ballons

Finalement, les pigeons partiront de Paris ...par ballons.

Le 23 Septembre, le photographe aérostier Nadar, parti de Paris, réussit à poser un vieux ballon, le Neptune près d'Evreux.
La décision de faire transiter le courrier par voie aérienne est prise à la suite de ce succès, et un décret du 26 septembre 1870, met à la disposition du service public le service des ballons montés.

les ballons montés


On estime que sur les cinquante-cinq ballons montés qui ont transporté du courrier, (sur 67 ballons au total), plus de deux millions de lettres ont été acheminées.

(NOTA : Ne figurent dans ce tableau que les principaux envois de pigeons : plus de 10, ou acheminements particuliers)


Date
Ballon
Nombre de pigeons
Membre de l'Espérance
Remarques
25 septembre
Ville de Florence
3    
7 octobre
Armand Barbès
16  

Léon Gambetta part à Tours
7 octobre
George Sand
18    
12 octobre
Washington
25 Van Roosebekke  
12 octobre
Louis Blanc
8 Traclet  
14 octobre
Jean Bart I
10    
27 octobre
Vauban
23 ou 24
Edouard Cassiers
Edouard Cassiers
 
12 novembre
Daguerre
30
Ernest Nobécourt
Ernest Nobécourt
Le ballon emportait du matériel destiné à la fabrication des pellicules, cinq cages de six pigeons et 5 sacs de courrier. Après avoir essuyé quelques tirs Prussiens, le ballon, dont l'enveloppe fut percée à plusieurs endroits est contraint d'atterrir en catastrophe. Il se pose près d'une ferme de Ferrières dans les environs de Lagny en Seine-et-Marne. Nobécourt a juste le temps de jeter un sac de courrier et une cage de pigeons. Le sac et les six pigeons seront récupérés par le Garde-chasse de Ferrière et amenés à la Poste. Parmi ces lettres, certaines contiennent les premières Dépêches-réponse. Une partie du courrier restant à bord sera confisqué par les Prussiens et restitué après l'armistice. Quant à Nobécourt, capturé par les Prussiens il est envoyé en captivité et séjournera cinq mois à Glatz en Silésie
12 novembre
Niepce
3
Ren Dagron
Dagron
,
Fernique,
Poisot
transport d'équipement de laboratoire qui n'arrivera pas à son but, puisque touché par les Prussiens, le ballon sera contraint à l'atterrissage e territoire occupé. Dagron réussira à leur échapper.
La Perre de Roo raconte qu'un des pigeons fut capturé par les Prussiens et envoyé à Frédéric de Prusse qui l'offrit à sa mère. Deux ans plus tard, le pigeon profitant de la cage ouverte, s'envola et retourna dans son colombier à Paris
.
18 novembre
Général Uhrich
34 Thomas  
21 novembre
l'Archimède
21   Atterrissage près de Turnbout en Belgique.
24 novembre
Egalité
12    


La réquisition

Seul Prosper Derouard restera à Paris pour continuer la réquisition des pigeons.
Léon Gambetta rédige à cette fin le document suivant :





© Musée de la Poste, Paris


Paris, le 18 Septembre 1870.
Monsieur Derouard, porteur du présent, est autorisé à requérir partout où faire se pourra et contre remboursement de leur valeur, les pigeons qui lui sont nécessaires pour un service dont il est chargé par le gouvernement.
Le Ministre de l'Intérieur,
Léon Gambetta

  LE MATINChez Prosper Derouard (Document du 4 avril 1903)

Utilisation des pigeons

Initialement, les pigeons étaient destinés (sur ordre de Rampont) à être relachés dès que le ballon touchait terre de manière à informer Paris que le vol s'était bien (ou mal) déroulé.
Sur contre-ordre de Steenackers, les pigeons seront affectés également au transport des dépêches officielles.

Le service s'organisa alors en conséquence et, la première dépêche fut envoyée le 27 septembre.

   Suite / Next     

Imprimer cette page  | Recommander cette page à un ami


Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques