www.philatelistes.net - La presse philatélique écrite
Les Cérès de Bordeaux
1870-1871 GOUVERNEMENT PROVISOIRE
EMISSION DITE "CERES DE BORDEAUX".
Ce site a été conçu pour être utile au collectionneur. Commencé le 16 février 2011, il mettra quelques années avant d'être complet. Pour le moment le chantier le plus compliqué, celui du 20 centimes est ouvert. Ce site deviendra en premier lieu une aide à l'identification incontournable. Il sera fait par vous, pour vous. N'hésitez pas à participer de la manière que vous pouvez. En attendant, bénéficiez des possibilités suivantes, au fur et à mesure de leur mise en fonction

www.philatelistes.net

Rechercher Membres Contacts Aide
Modération off     Accueil | Actualité | Annonces | Forum | Philamômes | Histoire postale | Merson | Liens

La presse philatélique écrite


l'Echo de la Timbrologie
mai   2018

cliquez ici pour plus d'informations sur  l'Echo de la Timbrologie

Numéro 1928 - Mai 2018 ÉDITORIAL : Voyage des sens
Il sera bientôt entre nos mains, L'Écho de mai, fraîchement passé de l'idée à l'objet. Il sentira le papier neuf, I'encre tout juste séchée. Ceux qui lui préfèrent sa version numérique n'auront pas le plaisir sensuel de tourner ses pages. Dommage. Dès sa couverture glacée, il lancera des promesses esthétiques. Notre coup de coeur y palpite en image centrale. Regardez. C'est « Jérusalem d'Or », le feuillet souvenir non-dentelé, offert en cadeau avec le catalogue de l'exposition mondiale de philatélie qui se déroulera à Jérusalem du 27 au 31 mai. La Ville trois fois Sainte y déploie, superbe, ses maisons et ses murs d'enceinte aux pierres de calcaire. Extraites des carrières des monts de Judée, celles-ci se parent de couleurs dorées sous les rayons du soleil levant ou couchant. Au premier plan, sentez le frémissement d'une brise légère dans le feuillage d'un olivier et humez le parfum si doux qui s'en exhale. Imaginez les effluves de l'encens qui s'échappent des sanctuaires, en même temps que s'élèvent vers le ciel, les prières des pèlerins venus du monde entier. À la vue et à l'odorat, rajoutez enfin l'ouïe. Écoutez l'hymne officieux d'Israël écrit et composé en 1967 par Naomi Shemer, Jérusalem d'Or, inspiré d'un chant populaire basque, auquel fait référence cette émission philatélique ornée d'un violon. Il existe une douzaine de versions de cette chanson, toutes plus envoûtantes les unes que les autres: incantatoire, poétique, lyrique, martiale, psalmique, symphonique, orientale, chorale, rock'n roll, endeuillée... en hébreu, en français, en russe, en espagnol et en anglais. Par manque de temps, d'argent ou- allez savoir ? - de passeport, voire par aérodromophobie, le voyage jusqu'en Israël est peut-être hors de votre portée. Initiez-vous alors à la philatélie et à la culture de ce pays en participant à l'événement- exposition et conférences - préparé par le Cercle français philatélique d'Israël, à Paris, les 12 et 13 mai. Parmi les nouveautés colorées du mois de mai se détachent les bouquets chatoyants du carnet autocollant Croix-Rouge. Ils s'accompagnent d'une oblitération rouge vif- un timbre à date rare, comme un merle blanc ! Concentrez votre attention et des senteurs pourraient éclore dans votre esprit, à leur seule contemplation. Et puis, tendez l'oreille. Oyez : des voix de comédiens, des cris d'enfants, des éclats de rire, des applaudissements ! Vous voici au théâtre de Guignol, en bas des Champs-Elysées, où son castelet attire des spectateurs depuis deux siècles. Le programme philatélique officiel lui rend hommage, de même que les négociants du Carré Marigny qui, en voisins, en ont fait le sujet du souvenir de leurs 4 Jours. Plus jeunes mais déjà bien installés dans nos quotidiens, les émojis sont non seulement hauts en couleur - même si le jaune domine ! - mais évoquent également des bips de notification, plus au moins bruyants. Certes, tout cela est bel et bien, mais pour recréer des univers olfactifs et sonores à partir de visuels, ces produits nécessitent tous de faire appel à sa mémoire ou de se lancer dans des recherches personnelles. Plus simple car directement connecté, un bloc-feuillet des TAAF à réalité augmentée, nous promet, pour sa part, rien moins que des extraits de symphonie. Vous flashez ?
(Sophie Bastide-Bernardin)
Championnats du monde de philatélie à Jérusalem
Championnats du Monde de Philatélie - World Stamp Championship Israël2018 : Une exposition de la Fédération internationale de philatélie (FIP) avec les classes compétitives suivantes : championnat, traditionnelle, histoire postale, philatélie moderne et littérature. Elle se déroulera du Du 27 au 31 mai. De 14 h à 20 h. le dimanche 27. De 12 h à 20 h. du lundi 28 au mercredi 30. De 12 h à 18 h. le jeudi 31. Lieu : Centre de Convention de Jérusalem, HaAliya 1. Rens.: wscisrael2018.blogspot.com
Multimédia : WNS, un service de 1'UPU
À ce jo ur,192 pays adhèrent a l'Union postale universelle (UPU), laquelle donne les grandes lignes de la coopération postale dans le monde depuis sa création en 1874. En partenariat avec l'Association mondiale pour le Développement de la Philatélie (AMDPM), elle a conçu un système de numérotation, le wns (world numbering system). Depuis le 1er janvier 2002 elle accorde un numéro à une émission en fonction de quatre critères spécifiques son illustration, sa valeur faciale - ou une indication tarifaire pour les timbres à validité permanente -, sa calorimétrie et son format. Tout changement de l'un ou l'autre des critères conduit à un nouveau numéro. Contrairement à d'autres systèmes, la date d'émission et la présentation (feuille, carnet, bloc-feuillet, etc.) ne sont pas prises en compte. Le numéro wns comprend le code pays ISO 3166 Alpha-2 (2 lettres), un numéro d'ordre (3 chiffres et l'année d'émission (2 chiffres).
Voir : www.wnsstamps.post

Un timbre des souvenirs une exposition itinérante pour l'ASPTT
Ce n'était pas un simple dévoilement de timbre qui avait lieu au siège de la Banque postale dans le 6e arrondissement de Paris, vendredi 23 mars dernier. Il s'agissait aussi, en cette veille du Premier Jour de l'émission ASPTT (lire L'Écho n° 1926, p. 23)^, de lancer l'exposition itinérante imaginée par le Musée de La Poste de Paris pour raconter les cent vingt ans de ce mouvement.
Jeanne d'Arc et le publicitimbre
Alors que la ville d'Orléans s'apprête à fêter Jeanne d'Arc, du 29 avril au 8 mai, voici l'occasion de rappeler que ce personnage de l'histoire de France appartient à tous... Y compris aux publicitaires qui, dès l'émission, en 1929, d'un timbre à son effigie, ont saisi l'intérêt d'associer leurs produits à cette héroïne atypique.
Les timbres de la zone du canal de Panama (2/2)
Le canai de Panama a été ouvert le 14, au terme d'un chantier colossal. Or, l'Europe, qui venait d'entrer en guerre, est restée indifférente à l'événement. Les émissions philatéliques de la zone ont continué à être en usage après cette date et de nouvelles séries, parfois pour des usages autres que postaux, ont vu le jour. Ci-après une revue d'ensemble.
Le 3c du type Sage pour l'envoi de journaux et d'imprimés sous bande
Lorsque la France émet, en 1878, son premier timbre-poste à 3 c, il correspond à l'un des tarifs préférentiels en usage croissant, pour les journaux et pour les imprimés sous bande. Son étude philatélique nous permet de réviser la table de trois, tout en nous laissant entrevoir des titres de presse d'antan, des réclames surannées et des imprimés plus sérieux...
Polaires : L'OP2-2017 du Marion Dufresne
Après une première escale à Crozet, le Marion Dufresne poursuit son trajet via Kerguelen et Amsterdam...

voir le site Cliquez ici pour consulter le site de L'Echo de la Timbrologie

Voir également :
les autres titres
Timbres Magazine
mai   2018

cliquez ici pour plus d'informations sur  Timbres Magazine

Numéro 200 - Mai 2018 ÉDITORIAL : Déjà le numéro 200 !
Déjà le numéro 200 et avouons-le, le temps passe vite. Plus de 25 000 pages publiées en l'espace de seulement dix-huit ans et pourtant nous n'avons jamais éprouvé la moindre lassitude. Du stress sans aucun doute, de la fatigue parfois car disons les choses, nous ne sommes que sept personnes à faire tourner la société (administration comprise) alors que nous étions seize en avril 2000, à la sortie du premier numéro. Malgré les difficultés que rencontrent la presse en général et la philatélie en particulier, nous sommes toujours présents et conservons intacte la passion pour notre métier ainsi qu'un goût prononcé pour l'innovation.
Depuis la création de Timbres magazine, les événements n'ont pas manqué : le passage à l'euro, nos différentes prises de position pour défendre les collectionneurs comme celles pour empêcher la démonétisation des timbres libellés en franc, limiter le nombre d'émissions (et la réponse du chef de l’État), défendre les timbres gravés et préserver les artistes qui les réalisent. Afin de promouvoir notre passion auprès des jeunes nous organisons avec l'Adphile et l'éducation nationale un concours pour la réalisation d'un magazine fait par les 7/11 ans. Il sera publié en juin prochain sous le nom de Timbres magazine junior. La remise des prix se déroulera au journal Le Monde en compagnie de notre ami et ancien rédacteur en chef : Pierre Jullien. Nous avons également publié de nombreux ouvrages avec L'État du monde par les timbres et les drapeaux, le Dictionnaire des émissions philatéliques, quatre tomes de La France d'outre-mer par ses timbres La Philatélie en 366 questions, 10 ans de Liberté (de Gandon), trois ouvrages de Guy Prugnon, 160 ans de timbres-poste, Chroniques insulaires et quatre tomes du hors-série Le dessous des timbres. Tous sont encore disponibles sur timbro.fr à l'exception du tome I de La France d'outre-mer. Deux sites Internet ont été créés TimbresMag.com et Timbro.fr, ainsi que la Web TV TV TIMBRES que vous pouvez consulter à présent sur YouTube.
Trois DVD sont sortis : deux sur mes expéditions au Pôle Nord et en Guyane, et un consacré à Jacqueline Caurat. Votre magazine a accompagné de grands aventuriers : Jean-Louis Étienne (île de Clipperton, dirigeable et ballon au pôle Nord) et Raphaël Domjan lors du premier tour du monde avec pour seule énergie le soleil. Nous participons à présent à son nouveau projet d'avion solaire auquel s'est joint récemment Bertrand Piccard.
A chaque fois nous vous avons adressé de Belles enveloppes en souvenir, ce qui n'a pas toujours été simple. J'ai enfin réalisé deux expéditions en solitaire : sur une Île déserte en Indonésie puis dans le désert d'Oman ce qui nous a valu de nombreux passages dans les médias (télévision, radio, presse écrite), donnant l'occasion d'évoquer la philatélie auprès d'un large public. Ma prochaine expédition (seul mais accompagné d'un chien) se déroulera au pôle Nord en mars-avril 2019. Elle sera certainement la plus dangereuse.
Je vous rassure, cette rapide rétrospective ne cherche pas à verser dans l'autosatisfaction (tout n'a pas été une réussite) mais à mesurer le chemin parcouru. Nous ne comptons pas nous reposer sur nos lauriers et en juin prochain, Timbres magazine lancera un outil bien utile pour les collectionneurs de timbres et de cartes postales. Une innovation sur laquelle nous travaillons depuis plusieurs mois et qui ne manquera pas de vous surprendre.
Merci à vous, chers lecteurs, pour votre fidélité ainsi qu'à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ces 200 numéros : rédacteurs, annonceurs et bien entendu l'équipe de votre magazine basée à Bagnolet et à Lille.
Ces Marianne qui n'ont pas vu le jour
L'histoire du timbre-poste français est ponctuée de décisions et de choix administratifs qui s'avèrent parfois être décisifs pour les décennies à venir.. La période des années 1952 à 1954 fait partie de ces moments forts de l'histoire de la philatélie française. Elle est marquée par ne volonté de changement d'effigie sur les timbres d'usage courant restée la même depuis la sortie de la guerre. Cependant, l'instabilité politique du moment qui se manifeste notamment par la succession de trois différents ministres des PTT, les élections présidentielles de 1953, font que la Marianne de la Libération émise pour la première fois en février 1945 reste difficile à détrôner...
1er au 2 septembre 1930 Paris-New-York, Costes et Bellonte traversent l'Atlantique d'est en ouest
Le 21 mai 1927 à 22 h 22, Charles Lindbergh, qui vient de traverser l'Atlantique nord d'ouest en est devenu l'homme le plus célèbre de la terre, alors que trois jours auparavant il n'était pour le grand public qu'un parfait inconnu. Mais le trajet en sens inverse, beaucoup plus difficile en raison des vents contraires, reste à accomplir. Dieudonné Costes et Maurice Bellonte vont réussir trois ans après la tragique tentative de Charles Nungesser et François Coli dont l'avion ne sera jamais retrouvé.
Quelques lettres de l'Armée de Portugal
Sous le 1er Empire, et hors de nos frontières les postes militaires françaises sont armées par du personnel détaché de notre Administration centrale et placé sous la surveillance directe et totale des intendants généraux et de leurs subalternes que sont les commissaires ordonnateurs et les commissaires des guerres (Règlement sur le service des postes militaires du 31 août 1809). Les civils attachés aux bureaux bénéficient d'avantages financiers et d'autres comme l'autorisation de se remonter en chevaux militaires, mais « parmi les chevaux de la plus petite taille » Arrêté du Comité de Salut public du 8 thermidor an II (26 juillet 1794). Faibles compensations à l'éloignement familial et aux conditions de travail plus spartiates qu'en métropoles.
L'Académie de philatélie a 90 ans
Il y a 90 ans est née l'Académie avec pour objectif de « contribuer au développement de la philatélie par fous les moyens possibles ». Pour célébrer cet anniversaire, revenons sur l'histoire de cette noble institution et profitons de l'occasion pour découvrir quelques belles pièces que l'on pourra admirer à Paris-Philex.
Vignettes méconnues de 'Pataphysique
Plongeons aujourd'hui en « Erinnopathie », une maladie incurable où chacun croira ce que bon lui semble, prendra ce qui le séduira... La dérision d'un Jean-Christophe Averty, agé et affaibli, ne lui faisait-elle pas dire qu'il était atteint d'une « maladie l'Alka-Seltzer »? La 'Pataphysique et ses superbes vignettes sont un microcosme passionnant, très peu connu, qu'il faut défricher ensemble... pour comprendre que l'absurde y règne en maître plus que tout élitisme.
1825, à bord du Real Ferdinando la plus ancienne lettre (connue à ce jour) transportée par vapeur postal en Méditerranée
Née à la fin du XVIIIe siècle et symbole de la « révolution industrielle », la technologie du moteur à vapeur fut progressivement appliquée aux transports dans le premier tiers du XIXe siècle. Avant même que ne soit inaugurée la première ligne ferroviaire de voyageurs en septembre 1825, les transports maritimes s'emparaient de cette innovation et l'acheminement du courrier allait bientôt en bénéficier.
L'Egypte des Pharaons
L'histoire de l'ancienne Égypte est caractérisée par sa continuité : doute la vie était organisée par une administration centralisée très compétente de scribes et de fonctionnaires, qui n'avaient de comptes à rendre qu'à une seule personne, le pharaon. Celui-ci, considéré comme le descendant et serviteur des dieux, n'a qu'une seule tâche à remplir : assurer la paix, la stabilité et l'unité du pays. Grâce aux nombreux vestiges les timbres qui les représentent permettent de parcourir les siècles glorieux de l'antiquité égyptienne, règne après règne. En voici une petite sélection.
La Régence de Fiume : l'arrivée au pouvoir de d'Annunzio
Devant la valse-hésitation de l'Italie qui n'osait pas revendiquer ouvertement Fiume, un acteur inattendu entra dans l'histoire de Fiume, le grand poète italien, ami de la France, qui avait été l'un des promoteurs de l'entrée en guerre de l'Italie, à ses côtés, décida de prendre l'initiative. A la tête d'une colonne composite de soldats, de déserteurs et autres troupes interlopes, il décide d'offrir Fiume à l'Italie et entre dans la ville sans aucun combat le 12 septembre 1919.
Quelques histoires de roulettes : Changement de format.
Dans la famille des roulettes, la roulette de Ronchamp est atypique par son format. Mais avec le temps qui passe elle ne conserve pas beaucoup d'attrait pour les collectionneurs. Pourtant il peut être utile de s'y intéresser car, à plusieurs titres, certains détails peu ou superficiellement connus peuvent présenter un intérêt pour la collections.
Images et slogans de mai 68
Des slogans mis en images, telles furent les affiches de Mai 68, reprises en cartes postales pour beaucoup d'entre elles. Cinquante ans plus tard, elles se retrouvent exposées et commentées un peu partout et notamment dans les vénérables bâtiments de l'école des Beaux-Arts à Paris, à l'endroit où elles furent élaborées et réalisées par les Ateliers populaires. Ces créations, présentées sous le titre « images en lutte », témoignent d'événements majeurs dont nous restons imprégnés.
La taxe de traitement
Cette rubrique a pour objet d'éclaircir les mystères tenaces attachés à certaines de nos pièces: taxées, raturées, à l'affranchissement problématique ou dépendant de tarifs particuliers, ces correspondances qui posent questions sont soumises ici à un examen attentif et livrent leurs secrets.
Saint-Pierre et Miquelon : Le cachet "Langlade" rarissime au XIXe
Le cachet de la petite commune de Langlade, mis en place à la fin des années 1870, est une mine d'or pour les collectionneurs.
Des rubans du XVIIe aux étiquettes du XIXe
Il n'y a pas que les marques postales, leur cotes et leurs numéros de catalogue. Les correspondances anciennes recèlent des trésors de beauté et de rareté.
La chronique de Socrate : Poisson d'avril
Voici de nombreuses années que je songeais à quelques facéties, c'est dans ma nature. Le mois dernier alors que j'avais commence à rédiger la chronique sur les nouveautés du monde, je me suis ravisé. L'envie était trop forte de vous faire un beau poisson d'avril, pas une petite sardine mais une dorade de bonne taille susceptible de boucher le port de Marseille et même de créer un petit séisme dans le Landerneau de la philatélie. Restait à trouver l'idée autant qu'à choisir la forme. J'ai pris le parti de la dérision, de l'absurde même, car me faire interdire de bureau de poste comme d'autres de casino tient de la gageure. Imaginez-vous un seul instant de la réaction de Phil@poste si pareille demande était formulée ? Je pense que les postiers me conseilleraient une maison de repos et un suivi psychologique poussé. Que l'on se rassure : les jeux vidéo m'énervent, je regarde avec beaucoup de modération la télévision et au grand jamais l'idée m'est venue de brûler ma collection! Certains d'entre vous n'ont pas mordu à l'hameçon, il est vrai que j'avais laissé quelques indices dans la chronique, susceptibles de semer le doute dans vos esprits. Quant à la couverture, l'accroche interrogative: « Socrate, La dernière chronique » y laissait entendre que je reviendrai. Je ne suis nullement dispose à prendre ma retraite, pas davantage à jouer les divas en annonçant tous les ans ma dernière chronique... avant de remettre le couvert. Je travaillerai jusqu'à mon dernier souffle pour ce magazine qui est toute ma vie et ne cesserai jamais de défendre les collectionneurs : du simple débutant au plus titré dans les concours, sous réserve qu'il ne soit pas prétentieux. Pour ne rien vous cacher, il a été plaisant de rédiger cette chronique d'avril bien qu'il ait fallu s'y reprendre à trois reprises! Un peu d'humour ne peut faire de mal et qui ne tolère pas la plaisanterie supporte mal la réflexion, pour reprendre Sacha Guitry. Car derrière ce poisson d'avril se cachent comme vous me l'avez parfois signalé - quelques vérités. La fulgurance des progrès de la technologie menace la philatélie, celle des nouveautés tout au moins, appauvrit les rapports entre les hommes. L'écrivain Jean-Pierre Guéno a raison lorsqu'il dit : « Sans la curiosité, le monde semblerait toujours plus étroit et virtuel. Nous avons le sentiment de l'avoir domestiqué, d'avoir apprivoisé l'espace et le temps, raccourci les distances, comprimé les heures et les messages, dilaté le temps de vivre, enregistré dans notre mémoire, la vision globalisante des satellites, la vitesse des ombres et celle de la lumière. Mais en ce début de troisième millénaire, un regard lucide pourrait nous faire penser que nous vivons dans un contretemps provisoire : celui de l’éphémère et de l'instantanéité, du tumulte et du vacarme, de la profusion et du télescopage ; celui des mémoires saturées, du brouillage, de la confusion, de l'oubli et de la grande amnésie, de la mousse et des messages qui s'effacent d'un clic, de ces pixels et de ces sons numérisés qui hypertrophient dans les royaumes virtuels notre vue, notre ouïe, et nous laissent vides de sensations, de caresses de goûts et de senteurs. Nous devons rendre sa juste place au temps ; réincarner la vie, redéployer l'éventail de toutes nos sensations, retrouver l'odeur des fruits de saison (...) le parfum des choses, de l'encre et du papier. Et nous redécouvrons émerveillés cet antidote à tous les poisons du grand vide : la lettre papier qui symbolise à elle seule toutes les correspondances célébrées par Charles Baudelaire ». Chers amis, vos nombreuses lettres m'ont beaucoup touché tant elles sont sincères, empreintes de sollicitude pour votre vieux compagnon de route. Continuons d'arpenter ensemble et pour longtemps encore les chemins de la philatélie.

voir le site Cliquez ici pour consulter le site de Timbres Magazine

Voir également :
les autres titres


la presse philatélique française




Toussaint COPPOLANI
Toussaint COPPOLANI

Copyright © 2000 www.philatelistes.net
Credits, Critiques